Offres technologiques du CNRS

Retourner à la liste

Silicon-based anodes for Li-ion patent landscape – 2015/07

Les matériaux à base de carbone sont presque exclusivement les seuls matériaux d’anodes actuellement sur le marché (99% du marché des matériaux d’anodes). Le besoin d’une importante capacité pour les batteries lithium ion a conduit à la recherche de matériaux de remplacement pour les anodes. Ainsi le silicium apparait comme un candidat sérieux pour le remplacement des anodes en carbone et en graphite du fait de sa capacité d’intercalation très élevée (la plus grande connue : 4200mAh/g, qui correspond à une composition Si5Li22). Cependant l’affaiblissement de la capacité observée du rant les premiers cycles reste un verrou qui a jusqu’alors empêché la commercialisation de ce type d’anodes et conduit à une R&D importante et des dépôts de brevets massifs pour rendre ce type d’anode commercialisable. Cette technologie a connu une augmentation exponentielle des demandes de brevets dans les dernières années, stimulée par des secteurs comme l'industrie des véhicules électriques et l'électronique grand public (smartphones, tablettes, PC ultra-portable …).

Ce rapport analyse le paysage brevet en mettant en exergue notamment la stratégie des acteurs majeurs du domaine. Ces détenteurs de brevets sont les utilisateurs finaux et sociétés intégrées (Sony, LG Chemical, Samsung SDI, Panasonic-Sanyo…), les fabricants de batteries (GS Yuasa, Hitachi, Hitachi Maxell…), les fournisseurs de matériaux (Shin-Etsu Chemical, Mitsui Mining Smelting, 3M …) et les acteurs institutionnels (Argonne National Laboratory, Chinese Academy of Science, AIST (JP), KAIST (KR) ).

Dans ce secteur compétitif qui a débuté dans les années 1990 avec des brevets majeurs déposés à partir de 1997, cet « IP Overview – Si-based anodes for Li-ion batteries 2015  », avec plus de 4800 familles de brevets analysées,  vous aide à :

  • – Positionner votre R&D et votre portefeuille brevet
  • – Identifier les inventeurs clés et les acteurs majeurs en fonction des types de silicium (amorphe, cristallin, alliages, oxyde de silicium…)
  • – Comprendre les réseaux de collaborations et leurs dynamiques
  • – Appréhender les stratégies de propriété industrielle déployées

N.B.: Un accès de trois mois à la base de données brevets est également inclus